Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Autres modifications dues à la vieillesse

Le système cardiovasculaire n’est pas le seul à être affecté par l’âge. Tous sont touchés. En premier lieu le système nerveux autonome responsable de la baisse de la fréquence cardiaque, de la réponse des barorécepteurs et de celle des récepteurs β, et de l’augmentation des RAS. Ces altérations ont autant de poids que les modifications structurelles des chambres cardiaques et des artères [36]. Mais de nombreuses autres dysfonctions s’accumulent avec la vieillesse, qui ont toutes une incidence sur le déroulement de l’anesthésie.

  • Système nerveux central :
    • Baisse de l’acuité visuelle et auditive ;
    • Perte de la sensation de soif, défaut de déglutition et fausses-routes (presbyphagie) ;
    • Thermorégulation défectueuse ;
    • Délire et dysfonction cognitive postopératoire (41% > 75 ans) [124] ;
  • Hématologie :
    • Hypoprotéinémie, hypoalbuminémie ;
    • Risque élevé de transfusion : anémie, hypocoagulabilité [18] ;
    • Hyponatrémie et hypovolémie ;
  • Ventilation :
    • Volume résiduel et capacité résiduelle fonctionnelle augmentés respectivement de 5% et 3% par décade ;
    • Volume de fermeture supérieur à la capacité résiduelle fonctionnelle > 70 ans ;
    • FEV1 diminué de 8% par décade ;
    • Capacité ventilatoire diminuée de moitié > 70 ans [168] ;
  • Fonction rénale :
    • Perte de 30% des néphrons et de 40% de la filtration glomérulaire > 80 ans ;
    • Excrétion rénale diminuée de 1%/an > 40 ans ;
    • Clairance à la créatinine normale parce que le taux de créatinine est diminué par fonte de la masse musculaire ;
    • Fonction rénale diminuée d’un tiers > 70 ans [168] ;
  • Fonction hépatique :
    • Diminution du flux sanguin hépatique de 1%/an dès 40 ans ;
    • Diminution de la masse hépatique de 30% > 75 ans ;
    • Diminution de 30% de la clairance des médicaments à métabolisme hépatique ;
    • Fonction hépatique diminuée d’un tiers > 70 ans.

Physiologiquement, l’âge se définit comme une incapacité progressive à assumer des conditions inhabituelles [110]. Alors qu’elle présente des performances normales au repos, la personne âgée a perdu sa réserve fonctionnelle pour assurer un effort soutenu et répondre à un stress externe (Figure 21.10). Elle n’a plus de réserve si la demande augmente ; aucune compensation n’est possible au-delà des conditions de base [36]. Cette perte d’adaptabilité a deux conséquences cliniques.

  • L’état clinique au repos ne prédit pas le comportement sous stress ; un patient bien équilibré dans le quotidien décompensera rapidement à la moindre complication ;
  • Une chirurgie majeure est parfaitement possible pour autant que l’homéostase soit rigoureusement maintenue et qu'aucune complication ne survienne.

 

Modifications dues à la vieillesse
D’une manière générale, les organes ont perdu un tiers de leur capacité fonctionnelle à 70 ans.
Ceci permet une existence normale au repos, mais abolit la réserve fonctionnelle en cas d’effort ou de stress.
En conséquence, une chirurgie majeure n’est possible que pour autant que l’homéostase soit rigoureusement maintenue et qu’aucune complication ne survienne.

 

La suite...