Cardiogramme Echographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Echangeur thermique

Dans les systèmes actuels, l’échangeur thermique est en général couplé à l’oxygénateur et/ou au réservoir veineux. Il consiste en un système d’échange à contre-courant entre le sang et un serpentin qui contient de l’eau, dont la température est gérée par un appareil extérieur à la machine de CEC (voir Figures 7.6 et 7.16). Le gradient de température entre l’eau et le sang ne doit jamais dépasser 10°C, et la température de l’eau ne doit pas aller au-delà de 38° ni en dessous de 12°C. La différence de température entre le sang veineux et le sang artériel doit rester entre 1.5 et 2.5°C lors du refroidissement et du réchauffement. Le gradient entre la température rectale et la température oesophagienne doit rester inférieur à 10°C. Le risque d’embolies gazeuses devient prohibitif si l’on dépasse ces limites, parce que les gaz dissous dans le sang passent en phase gazeuse lorsque la température locale augmente [124]. Les souvenirs de la physique nous rappellent que la solubilité des gaz dans un liquide diminue lorsque la température monte ou que la pression baisse.

 

 

 

Echanges thermiques
Pendant le refroidissement et le réchauffement, les gradients de température ne doivent pas dépasser :
- 2.5°C entre le sang veineux et le sang artériel
- 10°C entre l’eau de l’échangeur et le sang du malade
- 10°C entre la T° rectale et la T° oesophagienne

 


La suite...