Cardiogramme Echographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Investigations cardiologiques préopératoires

Les investigations cardiologiques habituelles consistent en radiographie du thorax (face et profil), ECG, échocardiographie transthoracique, tests d’effort et coronarographie. Elles révèlent quatre aspects des cardiopathies.

  • L'anatomie et la fonction cardiaque (échocardiographie, CT-scan, IRM);
  • Une athéromatose ou des sténoses coronariennes (coronarographie, angio-CT, angio-IRM);
  • Un déficit de perfusion myocardique (scintigraphie, IRM au gadolinium);
  • Des anomalies électriques ou de contraction ventriculaire dues à l'ischémie (ECG d'effort, échocardiographie de stress, angio-IRM).

Les tests d'effort ont pour but de mettre en évidence une ischémie myocardique en stressant le myocarde par un exercice physique (bicyclette, tapis roulant), par une augmentation de sa consommation d’O2 (dobutamine, atropine, pacing) ou par une vasodilatation coronarienne et un effet de vol (dipyridamole, adénosine). On peut évaluer l’ischémie par les altérations électriques (ECG d’effort), les modifications de la cinétique segmentaire (échocardiographie) ou les changements dans la perfusion myocardique (scintigraphie au thallium 201 ou technetium-99m, SPECT, PET) [83,137]; le risque lié aux tests d'effort est < 0.03%. L’anatomie coronarienne, enfin, est démontrée par l’IRM, le CT scan et la coronarographie. La valeur pronostique des tests d’effort est analysée ici en fonction de leur capacité à prédire les complications cardiaques postopératoires en chirurgie non-cardiaque.

La suite...