Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Embolie pulmonaire

Dans les embolies pulmonaires aiguës, on peut visualiser des embols en transit dans l’OD et le VD ; ils apparaissent sous forme de grandes masses onduleuses et libres (voir Figure 25.104). Un thrombus en selle sur la bifurcation pulmonaire ou un thrombus situé proximalement dans l’AP droite est bien visible à l’ETO, mais l’image de l’AP gauche est trop tronquée pour que l’on puisse voir une occlusion de sa lumière. Pour être diagnostique, l’image du thrombus doit être décelable dans plus d’un plan et doit modifier le flux couleur dans l’AP.

Le diagnostic échocardiographique d’embolie pulmonaire aiguë repose sur la mise en évidence des embols. Si ces derniers ne sont pas visibles, on peut poser un diagnostic de présomption sur l’image de surcharge droite aiguë dans un contexte de dyspnée, de choc cardiogène et d’anamnèse typique.

  • Dilatation et dysfonction majeure du VD ;
  • Dilatation de l’OD et bascule du septum interauriculaire dans l’OG ;
  • Bascule du septum interventriculaire dans le VG en systole, mouvement paradoxal du au prolongement de la contraction du VD en début de diastole ;
  • Malgré une hypokinésie sévère de toute la paroi libre du VD, l’apex démontre une contractilité conservée ; cet aspect, typique de l’embolie pulmonaire, est lié à la traction exercée sur l’apex droit par les fibres du VG hypercinétique [90a] ;
  • IT avec Vmax 3-4 m/s ; la Vmax baisse en cas de dysfonction sévère du VD ;
  • Présence d’embols en transit dans l’OD, le VD ou un éventuel FOP ;
  • Thrombus visible dans l’AP .

Lorsqu’un thrombus est visible, la spécificité de l’ETO est de 100%, mais sa sensibilité est de 80% et sa valeur prédictive négative de 53% seulement [129a]. L’ETO peut donc affirmer le diagnostic d’embolie pulmonaire en cas d’examen positif, mais ne peut pas l’exclure en cas d’examen négatif. Toutefois, la présence d’une défaillance du VD et de signes d’hypertension pulmonaire aiguë dans le contexte d’un état de choc oriente le diagnostic vers celui d’embolie pulmonaire.

La suite...