Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Conclusions

Pour des praticiens comme les anesthésistes et les intensivistes qui sont confrontés quotidiennement à des problèmes physiopathologiques majeurs, l’échocardiographie apporte une compréhension approfondie des situations hémodynamiques complexes et une vision nouvelle par rapport au monitorage des pressions et des débits. D’autre part, l’évaluation anatomique dynamique des structures cardiaques permet de mieux comprendre les stratégies chirurgicales et de mieux en appréhender les conséquences dans le postopératoire. Ceci est particulièrement évident dans l’ischémie myocardique, la tamponnade et les cardiopathies congénitales.

Le développement de la chirurgie minimalement invasive et des endoprothèses vasculaires ou valvulaires a transformé l’ETO en un outil indispensable pour guider l’opérateur. De ce fait, le rôle de l’anesthésiste a changé. Il est devenu un acteur à part entière dans les décisions stratégiques peropératoires et dans le déroulement technique de l’intervention.

La disponibilité de l’ETO dans un bloc opératoire et dans des soins intensifs est un atout majeur dans la qualité de prise en charge des malades, pour autant que l’on dispose également d’une équipe formée de médecins pleinement capables d’utiliser toutes les ressources de la technique et d’en tirer des conclusions thérapeutiques immédiates. Cela implique à la fois une formation adéquate des anesthésistes et des intensivistes et une étroite collaboration avec les services de cardiologie. Cette ouverture à la multidisciplinarité est probablement l’avancée la plus importante offerte par l’ETO. Elle permet aux anesthésistes et aux intensivistes de mieux comprendre les problèmes cardiologiques et chirurgicaux et de devenir partie prenante dans les décisions thérapeutiques per- et post-opératoires. Elle devient un point de ralliement pour une prise en charge plus globale des patients.

 

La suite...