Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Images artéfactuelles

Images normales

Une série de variations anatomiques peuvent faire penser à des structures pathologiques, mais ne sont en fait que des anomalies anodines, quoique certaines soient rares (Figure 25.100).

  • Bande modératrice droite : travée musculaire normale, parfois très développée, qui traverse le VD entre le septum et sa paroi libre.
  • Bande modératrice gauche : ligament fibreux qui traverse la cavité du VG entre le septum et la paroi latérale au niveau médioventriculaire ; anomalie peu fréquente (Figure 25.100A).
  • Valve d’Eustache : repli endocardique de l’OD qui dirigeait le sang foetal oxygéné de la VCI vers le foramen ovale et l’OG ; elle régresse pendant les premiers mois de vie, mais peut persister sous une forme plus ou moins développée entre l’abouchement de la VCI et le bord inférieur de la fosse ovale ; elle est parfois très flottante (Figure 25.100B).
  • Réseau de Chiari : développement exagéré des trabéculations de l’OD qui forment un entrelac libre et fin dans la cavité auriculaire.
  • Pilier et cordage aberrants : bien que leur nombre et leur position ne changent pas, les piliers peuvent avoir des formes et des longueurs variables ; un prolongement musculaire peut s’étendre le long de cordages . Des cordages de 2ème ordre ou de 3ème ordre peuvent s’insérer très antérieurement à la base du feuillet mitral antérieur et traverser la chambre de chasse du VG, où ils donnent l’image d’une masse flottant dans le courant sanguin ; suivant l’angle de vue, ils peuvent faire croire à un SAM (Figure 25.100C).
  • Excroissance de Lambl : petite formation pédiculée fine de nature dégénérative qui se développe sur la face ventriculaire des valvules aortiques, le long de leur ligne de coaptation ; elle mesure quelques millimètres et ressemble à un minuscule fibro-élastome.
  • Invagination de l’appendice auriculaire : après manipulation de l’OG au cours d’une intervention cardiaque, il peut arriver que l’appendice auriculaire gauche se retourne comme un doigt de gant et s’invagine à l’intérieur de l’oreillette où il apparaît comme une masse de 1-2 cm qui semble y flotter (Figure 25.100D)  ; le chirurgien le ressort facilement.
  • Ligature de l’appendice auriculaire gauche (AAG) : réalisée pour limiter le risque de thombus et d’embolie en cas de FA ou de dilatation de l’OG, la ligature chirurgicale de l’AAG n’est jamais serrée, pour éviter une nécrose secondaire qui romprait la paroi. Dans le postopératoire, on peut voir un petit flux couleur très accéléré qui entre et sort de l’AAG lorsque le patient est en rythme sinusal, et qui peut faire croire à une fuite ou à une fistule ; cette image n’apparaît pas lorsque l’AAG est occlus à l’agrafeuse.

La plèvre gauche est bien visible en avant de l’aorte descendante lorsqu’on visualise cette dernière en court axe ; on peut y observer un épanchement contenant du liquide, des caillots ou des filaments de fibrine ondulant avec les mouvements respiratoires ; une atélectasie de la base pulmonaire apparaît comme une masse hépatisée contenant des points brillants qui sont de l’air alvéolaire. L’épanchement pleural se différencie de l’épanchement péricardique par sa situation en avant de l’aorte descendante, alors que le second est situé entre l’OG et l’aorte. La plèvre droite, située à la droite de l’OD, est moins bien visible en ETO. En pivotant la sonde vers l’arrière, on peut voir les vertèbres. Jusqu’à environ 35-40 ans, les disques intervertébraux sont peu fibrosés et relativement translucides aux ultrasons. En glissant le plan de coupe à 0° entre deux vertèbres, on aperçoit aisément le canal médullaire et la moëlle épinière, avec la dure-mère et les ligaments suspenseurs (Figure 25.101) ; le flux dans l'artère spinale apparaît au Doppler couleur .

 

Anévrysme du septum interauriculaire

Chez 0.3% des adultes, la membrane de la fosse ovale est excessivement longue et flotte entre les deux oreillettes. L’anévrysme septal est défini par une base de > 15 mm et un débattement entre l’OG et l’OD de > 15 mm (Figure 25.102) [53]. Cette malformation est fréquemment associée à un foramen ovale perméable (FOP), mais aussi à une communication interauriculaire (CIA) et à un prolapsus mitral. Associé ou non au FOP, l’anévrysme du septum représente en lui-même un risque de thrombo-embolie systémique ; il est lié à un taux anormalement élevé d’accidents vasculaires cérébraux et d’ictus [84].

 La suite...