Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Fonction diastolique

La fonction diastolique représente la capacité du ventricule à accommoder un remplissage adéquat sous un régime de pression basse et sur un vaste éventail de conditions de charge (voir Chapitre 5 Physiopathologie de la diastole). La dysfonction diastolique se réfère à une anomalies des indices échocardiographiques du remplissage vasculaire qui reste cliniquement asymptomatique, alors que l'insuffisance diastolique, responsable de 40% des insuffisances cardiaques congestives, est un syndrome clinique qui se caractérise par une dyspnée et une élévation chronique des pressions de remplissage (POG > 16 mmHg) en présence d’une fonction systolique préservée (FE > 0.5). Dans tous les cas, la pression télédiastolique ventriculaire est plus haute pour un même volume de précharge [88a,163]. Une dysfonction diastolique est toujours présente en cas d’insuffisance ventriculaire systolique.

L’échocardiographie fournit de nombreux indices de dysfonction diastolique de manière non-invasive [112,147]. Toutefois, ces indices ont été décrits chez des patients éveillés au cours d'examens transthoraciques dans un laboratoire d'écho, et non chez des malades de salle d'opération, endormis et ventilés en pression positive [88a].Or ces indices sont très dépendants de l’âge, des conditions de remplissage et du régime de pression intrathoracique. Il est donc primordial de rester très prudent dans l'interprétation des données et de respecter certaines précautions pour évaluer une dysfonction diastolique :

  • Se fonder sur un ensemble de données et non sur un seul indice ;
  • Tenir compte des conditions hémodynamiques, du remplissage vasculaire et du mode ventilatoire ;
  • Faire les mesures en apnée;
  • Faire une moyenne sur trois mesures différentes;
  • Rapporter les données à l’âge du patient et au contexte clinique.

 La suite...