Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Examen rapide

En salle d’opération comme aux soins intensifs, on est souvent pressé par le temps. Même si l’on n’a pas le loisir de procéder à un examen détaillé de toutes les structures, il est toujours possible de pratiquer un examen global rapide qui, avec l’entraînement, prend moins de trois minutes (Tableau 25.2). Il est basé sur une visualisation des quatre chambres et de l’aorte dans différents plans pris dans trois positions différentes de la sonde [95,136] :

  • Position rétrocardiaque mi-oesophagienne (Figure 25.59),
  • Position à la base du coeur, 3-5 cm plus haut que la pécédente (Figure 25.60),
  • Position transgastrique rétrofléchie (Figure 25.61).

Dans chacune des positions, on réalise quatre vues sous différents angles du capteur ; les sténoses et les insuffisances valvulaires sont examinées selon les recommandations [164] ; l’examen cardiaque est complété par une vue de l’aorte thoracique descendante et des plèvres. Après l’observation anatomique, on procède à l’évaluation fonctionnelle des ventricules et à la recherche d’altérations de la cinétique segmentaire d’origine ischémique. Ces douze vues permettent de faire un tour suffisamment complet des structures cardiaques et des principaux flux pour qu’aucune pathologie significative n’échappe à l’examen. A partir de cette vue d’ensemble, on peut se focaliser sur des lésions particulières.

La configuration générale des cavités cardiaques et leurs dimensions relatives sont un excellent repère des contraintes hémodynamiques et des prédominances fonctionnelles dans les cardiopathies complexes. Une surcharge chronique de volume (insuffisance mitrale, aortique ou tricuspidienne) dilate le ventricule, qui devient alors sphérique au lieu d’être ellipsoïde. Une ischémie apicale du VG arrondit l’apex qui devient hémisphérique. Une cavité ventriculaire gauche de petite taille traduit un faible remplissage (sténose mitrale), une hypovolémie ou une hypertrophie concentrique secondaire à une postcharge excessive (hypertension artérielle, sténose aortique). En cas de polyvalvulopathie, la silhouette cardiaque est pathognomonique de l’affection prédominante qui va déterminer le comportement hémodynamique du patient en cours d’intervention : immense OG et petit VG dans la sténose mitrale, grande OG et VG dilaté dans l’insuffisance mitrale ou aortique, petit VG hypertrophique dans la sténose aortique, hypertrophie et dilatation des cavités droites lors d’hypertension pulmonaire (Figure 25.62). Les cardiopathies ayant une composante dynamique, telles les insuffisances valvulaires ou la cardiomyopathie obstructive, réclament une surveillance visuelle continue pour assurer une adéquation des conditions de remplissage, de contractilité et de postcharge en cours d’intervention.

Les septa interauriculaire et interventriculaire partagent deux cavités. Leur position et leurs mouvements sont conditionnés par la fonction et le régime de pression de chacune des chambres concernées; leur observation apporte des renseignements hémodynamiques considérables. Le septum interauriculaire est particulièrement intéressant, car sa partie centrale, la membrane de la fosse ovale, est fine et souple ; elle oscille ou se tend en fonction du volume et de la pression de chaque oreillette. Elle bombe naturellement dans la cavité dont la pression est la plus basse  :

  • Bombement permanent dans l’OD lors de sténose mitrale;
  • Bombement systolique dans l’OD lors d’insuffisance mitrale;
  • Bombement systolique dans l’OG en cas d’insuffisance tricuspidienne importante (variable selon la valeur de la POG);
  • Bombement permanent dans l’OG en cas d’insuffisance ventriculaire droite ; dans ce cas, le septum interventriculaire bombe aussi dans le VG ;
  • Tension rectiligne en cas d’hypervolémie ou faseyement libre en cas d’hypovolémie.

 

Mesures normales

Les dimensions et les mesures normales des structures et des flux cardiaques sont résumées dans le Tableau 25.3 [26,36,72,85,209,138].

 

Examen rapide : les 12 vues minimales
Vues mi-œsophage rétrocardiaques
- 4-cavités (0-20°)
- 4-cavités + flux couleur des valves tricuspide (IT) et mitrale (IM)
- 2-cavités (90°)
- Long-axe du VG (120°)
Vues oesophagiennes hautes (basales)
- Court-axe de la valve aortique (40°)
- Chambre admission – chasse du VD (60°)
- Long-axe valve aortique (120°) + flux couleur (IA) + aorte ascendante
- Vue bicave (100°)
Vues transgastriques
- Court-axe VG (0°)
- Long-axe VG (120°) + flux aortique
- Chambre admission VD (90-110°)
Vue postérieure
- Aorte descendante

 

La suite...