Cardiogramme Echographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

La sécurité en anesthésie

Le risque d’accident mortel en anesthésie se situe entre10-5 par opération (0.5 :100’000) pour les cas simples et 10-3 pour les cas à haut risque [2,46]. Le risque de décès en chirurgie est de l’ordre de 10-4, mais celui de la chirurgie cardiaque est de 10-3 [5,81]. Pour comparaison, le risque est < 10-6 dans l’aviation civile (1 : 3.6 millions de vols), de 10-4 pour le trafic routier, et de > 10-2 dans l’alpinisme de haute altitude (1 décès sur 30 ascensions au dessus de 8’000 mètres). Aucune activité humaine ne présente de risque de l’ordre de 10-7 (1 : 10 millions) qui apparaît comme une limite infranchissable.

Les efforts de ces vingt dernières années ont fait de l’anesthésie une discipline médicale où le sens de la sécurité s’est particulièrement développé. Il doit continuer à se renforcer sur de nombreux points (voir Améliorations possibles). Mais le risque zéro n’existe pas. Une sécurité absolue nécessiterait une investissement infini, donc bloquerait toute activité. La voie empruntée par les systèmes hyperfiables comme l’aviation civile n’est pas intégralement transposable en médecine, où interviennent d’autres contraintes que celles de la sécurité [12].

 

La suite...