Cardiogramme Echographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Couplage des cavités

Normalement, le couplage interventriculaire est de 1/5 : une élévation de la pression dans l’un des ventricules se traduit par une variation de pression cinq fois plus faible dans l’autre. Mais lorsqu’elles sont en surcharge de volume (hypervolémie, insuffisance ventriculaire congestive), les cavités cardiaques touchent le péricarde et ne peuvent plus s’expandre vers l’extérieur. Elles deviennent interdépendantes : toute variation de volume d’une chambre cardiaque retentit sur celui des autres ; le couplage de pression est alors de 1/1 [40]. Le même effet se rencontre lorsque l'espace à disposition diminue (constriction péricardique). Cette notion d’interdépendance peut se définir selon deux axes [4] :

  • Interdépendance horizontale entre les deux oreillettes ou les deux ventricules;
  • Interdépendance verticale entre une oreillette et le ventricule correspondant.

Le couplage horizontal est important entre les ventricules ; cette interdépendance présente plusieurs caractéristiques.

  • Lors d’une surcharge de volume ou de pression à droite, le septum interventriculaire bombe dans la cavité gauche en diastole (effet Bernheim)(voir Figure 12.7) ; la compliance du VG en est diminuée d’autant. Par ce couplage diastolique, l’agrandissement d’un ventricule se fait au détriment de l’autre. En clinique, un couplage de ce type se rencontre lors d’embolie pulmonaire, d’infarctus droit, d’hypertension pulmonaire, ou de PEEP élevée (> 15 cm H2O).
  • Le couplage systolique permet à l’éjection du VD d’être renforcée par la contraction plus puissante du VG, qui contribue pour 30-40% à la force éjectionnelle droite ; la présence du péricarde renforce cette interaction positive.
  • L’absence de péricarde autorise les ventricules à se dilater lors d’une surcharge de volume, ce qui leur permet de bénéficier davantage de l’effet Franck-Starling en augmentant leur tension de paroi ; ceci est particulièrement marqué pour le VD.

 

Le péricarde (II)
Le péricarde transmet librement les variations de pression intrathoracique
Lors de dilatation ventriculaire, la contrainte exercée par le péricarde rend les pressions des cavités cardiaques interdépendantes (couplage)
- Couplage horizontal interauriculaire et interventriculaire
- Couplage vertical auriculo-ventriculaire

 

La suite...