Cardiogramme Echographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Risque d’endocardite

Les patients souffrant de certaines cardiopathies congénitales sont à risque d’endocardite et doivent être mis au bénéfice d’une prophylaxie antibiotique lors d’intervention où la contamination bactérienne est certaine. Après avoir été très largement prescrite pendant de nombreuses années, la prophylaxie antibiotique est actuellement restreinte aux situations à haut risque, vu le peu d’évidence de son efficacité [195]. Les risques sont les plus élevés chez les malades porteurs de matériel prosthétique (patch, valve, conduit), et chez ceux qui ont des lésions comportant des jets à haute vélocité: CIV, tétralogie de Fallot, canal AV, insuffisance valvulaire [45]. En effet, les jets de haute vélocité sont une cause de lésions endothéliales occasionnant le dépôt de plaquettes et de fibrine; lors d’une bactérémie, des organismes peuvent facilement coloniser ces lésions et développer un foyer d’endocardite [128]. Le risque est moindre lorsque les lésions comportent des flux de basse vélocité (CIA, FOP), mais il est faible pour les CIV isolées, ou lors de correction chirurgicale avec du péricarde autologue [162]. Dès que le matériel implanté est complètement endothélialisé, soit en moyenne après 6 mois, le danger bactérien devient très faible.

La prophylaxie de l’endocardite est actuellement recommandée dans les situations suivantes [11,128,187].

  • Prothèse valvulaire ou matériel prosthétique utilisé dans la réparation valvulaire;
  • Cardiopathies cyanogènes non-opérées ou avec lésions résiduelles après opérations, shunts palliatifs ;
  • Matériel prothétique implanté chirurgicalement ou par voie percutanée pendant les 6 premiers mois après l’implantation;
  • Matériel prothétique avec lésion résiduelle persitant après l’implantation;
  • Anamnèse d’endocardite.

Ces recommmandations sont limitées à la chirurgie septique et à la chirurgie dentaire avec effraction de la gencive ou de la région péri-apicale. La prophylaxie antibiotique n’est pas recommandée de routine pour les interventions digestives, respiratoires, neurologiques, génito-urinaires, dermatologiques ou orthopédiques, sauf si l’état infectieux ou la contamination locale le réclament [11]. Le type d’antibiotique prescrit dépend du type de contamination bactérienne. Les recommandations sont explicitées dans les Tableau 15.11, Tableau 15.12 et Tableau 15.13.

 

Indications à la prophylaxie de l’endocardite chez les congénitaux
La prophylaxie antibiothique est recommandée dans les situations suivantes
- Prothèse valvulaire
- Cardiopathies cyanogènes non-opérées, cyanose persistante
- Matériel prothétique implanté depuis < 6 mois ou avec lésion résiduelle
- Anamnèse d’endocardite


La suite...