Cardiogramme sEchographie Salle d'opération Salle d'opération
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Conclusions

Les progrèes de la cardiochirurgie, de la cardiologie et de la réanimation pédiatriques ont eu deux conséquences majeures pour l’anesthésie. Premièrement, on opère de plus en plus tôt des cardiopathies de plus en plus complexes, ce qui rend la prise en charge de ces enfants extrêmement spécialisée et ce qui centralise ces interventions dans des centres dédiés à ce type de traitement. Deuxièmement, les enfants qui survivent sont de plus en plus nombreux, soit qu’ils aient bénéficié d’une correction totale, soit qu’ils aient subi une palliation non-anatomique. De ce fait, il n’est pas rare de les retrouver ultérieurement pour une intervention de chirurgie non-cardiaque. Il est donc important que chaque anesthésiste ait des notions de base sur les cardiopathies congénitales, même si les cas complexes doivent être pris en charge dans des centres où pratiquent des médecins investis dans ce domaine.