Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Cardiomyopathie du peripartum

La cardiomyopathie du péripartum est un diagnostic d’exclusion pour une insuffisance cardiaque congestive qui survient dans le dernier mois de la grossesse ou dans ceux qui suivent l’accouchement, en l’absence d’antécédents ou de cardiopathie d’étiologie déterminée [4]. Elle est plus fréquente chez les parturientes âgées et chez les multipares. La moitié des cas se résolvent sans séquelles, mais pour les autres, la mortalité est de 85% [6]. Le VG est dilaté, la FE basse (< 0.35), les arythmies et les embolies fréquentes. L’histologie révèle un processus inflammatoire, une fibrose et une perte de myocytes. Une grossesse ultérieure présente un risque très élevé de décompensation ventriculaire gauche et de décès (voir Chapitre 22 Cardiomyopathies) [14].

Les principes pour l’anesthésie consistent à abaisser la postcharge et à stimuler la contractilité. L’anesthésie péridurale est adaptée à ce but à la condition que le bloc soit d’installation très progressive; la rachianesthésie est contre-indiquée à cause de sa sympathicolyse trop brutale.