Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Anesthésie

La littérature ne rapporte que quelques cas isolés qui ont subi une intervention chirurgicale pendant la phase aiguë de la ballonisation apicale [25,33]. On peut cependant proposer les recommandations suivantes.

  • L’anxiolyse périopératoire doit être aussi prononcée que possible ; le patient doit recevoir un traitement optimal de β-bloqueur, y compris à la prémédication ;
  • L’anesthésie loco-régionale (ALR) rachidienne diminue la sécrétion de catécholamines, mais doit être accompagnée d’une bonne sédation pour minimiser le stress psychologique ; il est prudent de ne pas adjoindre d’adrénaline ;
  • Le monitorage doit comprendre un cathéter artériel et une échocardiographie transoesophagienne (impossible en cas d’ALR) ;
  • Les agents d’anesthésie sont choisis parmi ceux qui ont le moins d’effet inotrope négatif : etomidate, midazolam, fentanyl, sevoflurane ;
  • L’utilisation de catécholamines β est restreinte au maximum ; en cas de choc cardiogène, il est préférable de placer une contre-pulsation intra-aortique ;
  • Séjour postopératoire en soins intensifs avec surveillance continue du segment ST et dosages des troponines ; échocardiographie de contrôle.

 

La suite...