Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Anesthésie en cas d’insuffisance cardiaque

L’anesthésie interfère avec les mécanismes compensatoires de l’insuffisance ventriculaire par une série d’effets :

  • Diminution de la stimulation sympathique centrale ;
  • Vasodilatation artérielle ;
  • Veinodilatation centrale ;
  • Perturbation des baroréflexes ;
  • Effets inotrope et chronotrope négatifs ;
  • Variations de la pression intrathoracique (ventilation en pression positive).

D’autre part, l’induction et le maintien de ces patients est difficile à gérer pour l’anesthésiste :

  • Le cœur fonctionne à la limite de ses possibilités ; la moindre modifications des conditions de charge est source de baisse du débit cardiaque ;
  • Le volume systolique est fixe et bas ;
  • Le débit cardiaque est directement lié à la fréquence et inversément proportionnel à la postcharge ;
  • L’hypervolémie chronique de l’insuffisance congestive rend le lit vasculaire peu compliant aux variations de volume ;
  • Le flux plasmatique rénal, la filtration glomérulaire et le débit hépatique sont diminués ;
  • La réabsorption sodique est globalement plus diminuée que la rétention d’eau, d’où hyponatrémie et augmentation globale du volume liquidien extracellulaire ;
  • La masse cellulaire est diminuée par rapport au volume total de l’organisme.

 

La suite...