Cardiogramme
Logo   Accueil | Table des matières | Téléchargements | Liens |   Mentions légales   | Contact |Abréviations
Logo  

Les enseignements de l'histoire

Ce rapide tour d’horizon de la chirurgie et de l’anesthésie cardiaques nous montre à quel point sont difficiles les premiers pas de toute technique nouvelle. Les précurseurs ont besoin de beaucoup de ténacité et d’indépendance d’esprit pour persévérer dans la mise au point de thérapeutiques considérées comme audacieuses, voire téméraires, tant qu’elles ne sont pas acceptées par l’establishment médical. Ce dernier ne se prive d’ailleurs pas d’avoir des jugements péremptoires sur des événements dont il ne mesure pas la portée. Lorsqu’une nouveauté apparaît, il est presque impossible de savoir si elle a de l’avenir ou si elle est un futur cul-de-sac. Le fait que les premiers essais soient des échecs ne prouve rien. L’avenir est donc trop hasardeux à prédire pour que l’on s’y risque ici.

On voit aussi à quel point l’esprit humain est curieux. Comme les rats placés dans un territoire inconnu sont poussés à explorer leur environnement, les hommes font preuve d’un état d’insatisfaction permanent qui les incite à essayer et à découvrir sans cesse des nouveautés. S’il y a toujours une part de hasard dans les découvertes, il y a aussi une immense énergie et une incroyable ténacité dépensées à créer les conditions dans lesquelles le succès devient probable. Ainsi, il n’est pas rare que des découvertes aient lieu simultanément dans deux centres indépendants, parce qu’il s’y est instauré un climat d’émulation qui favorise la chance. Malgré un énorme investissement préalable dans la recherche expérimentale, le drame est qu’en médecine ce sont souvent des malades qui paient le prix de la nouveauté. Si les premiers chirurgiens cardiaques nous paraissent bien courageux, que dire de leurs patients, qui eux y risquaient leur vie!

L’anesthésie cardiaque est un domaine privilégié pour le travail d’équipe. Comme le déclara RC. Brock: «It is a type of surgery that is not for the lone operator. Teamwork is of course essential in the operating theater, where the anaesthetist plays a part of fundamental importance which deserves a special tribute” (4). Le partage des connaissances et des capacités au sein du team fait surgir des performances supérieures à la sommes des possibilités individuelles, comme les propriétés émergentes dans les systèmes physiques complexes. De plus, l’anesthésiste y occupe une place privilégiée: non seulement il fait partie d’une équipe de salle d’opération, mais il est au centre de l’équation entre le bloc opératoire, la cardiologie et les soins intensifs (57). De ce point de vue, l’échocardiographie transoesophagienne s’est révélée être l’instrument multidisciplinaire par excellence.

Enfin, l’histoire nous démontre qu’aucune idée n’est jamais définitivement acquise; toute opinion peut être remise en question par une nouvelle théorie, toute certitude peut être démentie par de nouveaux faits. Ceci va nous amener à quelques réflexions sur l’évolution des connaissances.

La suite...